Les classes adaptées sont ouvertes en section type 1 forme 3 et type 2 forme 2 dans le secteur de l’agronomie dans les métiers ouvrier jardinier ou ouvrier en exploitation horticole.

Les classes adaptées Horticulture s’adressent aux adolescents (entre 13 et 21 ans) dont les facultés d’apprentissage sont entravées par des angoisses et des comportements psychotiques ou autistiques. Ces jeunes sont capables, « dans l’absolu » de recevoir un enseignement de forme 3 ou de forme 2.

Ils doivent apprendre à percevoir, à imiter, à comprendre le monde extérieur, à entrer en relation avec les autres sans que cela ne soit trop anxiogène et à se comporter socialement de manière adéquate.

C’est pourquoi, ils nécessitent une inscription dans une structure scolaire particulière, sécurisante, où on leur permettra d’apprendre à apprendre.

A l’école, la démarche éducative s’effectuera dans une approche qui se veut développementaliste, c’est-à-dire qu’elle travaille avec l’élève sur ses capacités de développement, sur ses habilités et ses potentialités propres. En d’autres termes, on travaille avec ce qu’il a en lui et non à partir de ses comportements déviants.

Dans cette optique, les objectifs prioritaires de ces classes sont la structuration et la socialisation de l’élève. La structuration permettra à l’élève d’apprivoiser le monde extérieur, la socialisation lui permettra de s’y intégrer. Cela lui fournira les moyens nécessaires pour lui permettre de se vivre en tant que personne autonome et participante au projet social.

Atteindre ces objectifs, c’est aussi réussir l’enjeu fondamental pour les élèves de ces classes, à savoir :

Sortir le jeune de sa marginalité en restaurant son image de soi, sa dignité de personne, son image sociale. C’est un enjeu de vie.